Puis-je garder un double des clés de l’appartement de mon locataire ?

 

 

Salut c’est Anicet ! J’espère que tu vas bien?

Alors, aujourd’hui, j’avais envie de te parler dans cette vidéo; j’ai pris une idée de vidéo de mon livre, je t’en avais déjà parlé « Location mode d’emploi ». J’ai appris quelque chose, donc du coup, c’est assez intéressant. Alors : le bailleur peut-il garder un double des clés ? Moi personnellement, je pensais que non, le bailleur n’avait pas le droit.

En tant que propriétaire je n’ai pas le droit d’avoir un jeu de clé des appartements. C’est quelque chose que j’ai toujours entendu dire. Il me semble même que c’est des choses que j’ai dû lire. Donc là, je vais faire confiance en mon livre, « Location mode d’emploi », il date de 2016. Alors là, c’est stipulé dans ce livre : « Rien dans la loi n’interdit que le bailleur puisse garder un double des clés ». Donc, en tant que propriétaire, tu peux avoir le double des clés. « Le bailleur peut donc conserver, un ou plusieurs jeux de clés. Mais cela ne l’autorise pas pour autant à s’en servir pour pénétrer dans le logement qu’il a loué sans y avoir été autorisé par son locataire ». Ce qui est normal. « En effet, le logement loué constitue le domicile du locataire et tout intrusion à son insu peut être qualifié de violation de domicile. Ce qui constitue un délit pénal. Et parmi les obligations que la loi met à la charge du bailleur figure l’obligation d’assurer au locataire, la jouissance paisible des lieux. Or, la tranquillité du locataire passe aussi et avant tout par l’interdiction faite au bailleur d’aller et venir dans les lieux comme il l’entend ». Donc voilà, comme ça t’es au courant. Tu peux avoir un jeu de clé. Autre chose, ça concernait les troubles au locataire. Alors, ce qui est marqué c’est que « le bailleur est tenu de garantir la tranquillité du locataire, tant à l’égard de trouble de fait que de trouble de droit qu’il causerait lui-même. Un trouble de fait est un trouble qui résulte du simple comportement du bailleur. Alors là, tu as quelques exemples de troubles que tu ne dois pas faire à ton locataire et de comportements également. Par exemple, si ton locataire te fait chier, tu ne peux pas supprimer le chauffage ou l’eau à ton locataire. Tu ne peux pas lui enlever l’antenne de télévision en court de bail, tu ne peux pas lui supprimer une fenêtre, tu ne peux pas restreindre l’accès à l’immeuble, tu ne peux pas supprimer un escalier secondaire, pénétrer dans les lieux louer sans l’accord du locataire et/ou en dehors des plages horaires prévues en dehors du contrat. Notamment en cas de vente du logement ou en fin de bail. Ça c’est dommage mais tu ne peux pas harceler ton locataire au téléphone. Donc s’il n’a pas payé son loyer, tu ne peux pas le harceler. Tu lui envoies un courrier recommandé mais tu ne peux pas le harceler. N’offre pas aux locataires des boîtes à   lettres individuelles et nominatives pour chaque appartement loué. Donc ça, c’est des exemples, il y a pleins d’autres choses que tu ne dois pas faire. Si tu as une locataire, tu ne dois pas lui faire de l’harcèlement sexuel par exemple. Et plein d’autres choses, donc tu dois respecter ton locataire. N’oublie pas que c’est un être humain et que tu ne dois pas lui causer des troubles. Voilà, j’espère que cette courte vidéo t’as plu. Comme je t’ai dit, c’est un extrait de mon livre « Location mode d’emploi » que j’ai acheté cette année à la FNAC au prix de 24 € donc, moi je te le conseille, il est super. Allez Ciao !