Tu as des doutes pour le choix de ton investissement locatif ?

 

 

Salut c’est Anicet ! J’espère que tu vas bien?

Alors, j’avais envie de te faire une petite vidéo un petit peu spéciale parce que je me disais que c’est assez intéressant de t’en parler : « Tu as des doutes pour le choix de ton investissement locatif ? »

Voilà ; tu as trouvé un bien, tu l’as visité et tu te poses la question, si tu l’achètes ou pas ?

Moi, en 2007, quand j’ai visité le premier appartement, que j’ai acheté par la suite, ça n’a pas été une bonne opération. Et avec du recul j’aurais dû le laisser tomber. Mais comme je m’étais engagé, tu vois je n’avais rien signé mais je m’étais engagé auprès de l’ancienne propriétaire en disant : « Ok. Je vous l’achète ». Ensuite, tu vois, comme on dit « la nuit porte conseil », je me suis dit finalement ce n’est peut-être pas aussi intéressant. Peut-être que je me trouvais des excuses mais je n’avais plus envie, réellement d’aller. Tu vois, j’avais quelque chose qui me disait « Oui, finalement ce n’est peut-être pas aussi intéressant que ça ». Et quand je me disais oui, que je me suis engagé etc… allez j’y vais ! Et franchement c’était une erreur. Et comment j’aurais dû procéder en tant que débutant, pour l’achat d’un premier appartement ? J’aurais dû aller visiter. Si je me dis : « Ok, ça m’a l’ai intéressant », faire venir une deuxième personne. Tu vois, fait venir un pote, un parent, quelqu’un pour avoir un deuxième avis. Je pense qu’à ce moment là, si le deuxième avis m’aurait dit : « Non. Moi je ne le sent pas ». J’aurais lâché l’affaire. Parce que, j’avais aussi ce pressentiment, tu vois. Et aujourd’hui je me fie vraiment à ce premier pressentiment que j’ai.

Aujourd’hui, je vais visiter un bien. Si je me dis : « C’est super, c’est une bonne opération ! C’est trop bien, c’est lui qu’il me faut ! ». Je vais quand même faire venir une deuxième personne. Pour avoir un autre avis, pour voir si elle aussi elle a eu ce même coup de foudre. Et même si cette personne n’a pas eu ce coup de foudre, je veux qu’elle me donne les inconvénients. Pour voir si moi, je les ai pris en considération ou pas. Si maintenant j’y vais et que je me dis : « Ah oui ! Ça a l’air pas mal ! ». Mais que j’ai quand même une petite réserve tu vois. Le petit truc qui fait : « Ah oui, mais il y a ça qui ne va pas trop. Mais c’est vrai que le cash flow il est intéressant mais qu’il y a ce petit truc là ». Tu vois, limite je laisse tomber. Il faut vraiment que mon premier pressentiment soit la bonne. Si je ne l’ai pas tout de suite, je n’y vais pas. Donc voilà, moi, c’est comme ça maintenant que j’agis.

Ensuite, j’ai besoin de faire venir mon amie,pour qu’elle m’apporte une autre vision. Si tu es débutant et que tu recherches un premier appartement, même si c’est la bonne affaire et que l’agence te dit qu’il y a dix personnes qui sont derrière vous, il ne faut pas que ça te mette la pression.

Si tu es un investisseur chevronné, dès que tu vas arriver tu vas te dire : « Ok, ça c’est la bonne affaire je signe tout de suite je ne la laisse pas passer ». Maintenant, si tu es débutant et que tu as l’agence ou le propriétaire qui te dis : « Mon téléphone n’arrête pas de sonner, j’ai dix personnes derrière vous », j’ai envie de te dire, laisse tomber. Il faut que toi, pour ta première opération, que tu sois limite, détendu. Que tu y ailles tranquillement. Que tu fasses même une contre visite. La contre visite, elle est vachement importante. Moi je fais toujours une contre visite. Aujourd’hui je fais une contre visite et j’ai besoin de revenir une deuxième fois. Je ne peux pas, première fois, dire c’est bon. Même si le mec de l’agence il me dit : « il y a dix personnes qui sont intéressées », je n’ai rien à faire. Parce que le problème c’est que si tu t’engages et que si c’est une mauvaise opération, ça va être vraiment chaud de t’en débarrasser. Moi je te dis ça parce que je te parle en connaissance de cause.

En 2007, j’ai fais une opération et limite c’est le truc qui m’a mis dans le pétrin. Franchement, quand tu repenses au début en disant mais pourquoi je n’ai pas refusé ? J’aurais pas dû y aller. Tu vois j’avais ce sentiment, je sentais que ce n’étais pas une si bonne opération, j’aurais pas dû y aller. Mais c’est trop tard. Donc, ce n’est pas pour te mettre la pression ou te faire peur. Voilà, si tu regardes mes vidéos c’est parce que tu as envie de te lancer ou tu t’es déjà lancé. Mais voilà, moi c’est vraiment pour les débutants. Comme moi, tu débutes dans l’immobilier, t’as envie de te lancer, dès fois tu as envie de te lancer, t’es entrain d’hésiter : « Oui j’y vais, j’y vais pas ? ». Tu entends tellement de choses autour de toi, tes parents, plein de personnes. Donc du coup ça te freine.

Maintenant, si tu veux te lancer, dis toi bien que c’est un crédit. Ce n’est pas comme si tu faisais un prêt à la consommation. Ce n’est pas 5000, ce n’est pas 10 000, c’est peut-être 50 000 €, peut-être 100 000€. Et quand tu prends un prêt de 100 000€ et que tu t’engages sur 20 ans, c’est des grosses sommes. Donc il ne faut pas que tu fasses d’erreurs. Il faut absolument que tu prennes le temps, que tu fasses une contre visite avec une personne. Et si ton premier pressentiment est ok que c’est la bonne affaire, lances toi ! Si tu y vas et que tu te dis oui c’est la bonne affaire, « oui mais » je ne sais pas trop, que t’hésites, tu lâches l’affaire.

Des bonnes affaires, il y en a plein. Ne t’arrêtes pas au premier en te disant : « Ah oui, mais j’ai mis deux mois à trouver celui là, je vais encore en mettre deux moi à en trouver un autre ». Tu t’en fou ! Moi je préfère mettre quatre mois à chercher le bon bien, que rester un an, deux ans à tomber sur des locataires qui ne vont pas me payer des loyers, parce que le mec était déjà en place, je n’ai pas pu vérifier qu’il payait bien le loyer. Que j’ai pas vu qu’il fallait faire des travaux parce que le mec il avait mis de la peinture, derrière il y avait de l’humidité, qu’il avait caché des choses. Tu vois, prendre ton temps c’est vraiment important parce que c’est toi après qui est emmerdé pendant X années. Donc voilà, fais attention. Prends ton temps ; première visite, contre visite. Contre visite avec une autre personne qui donne son avis. Voilà, fies toi à ce que tu as dans le cœur. Si tu ne le sens pas, n’y va pas. Si tu le sens, vas-y. J’espère que cette vidéo va te motiver pour toi, pour investir en 2017. Moi en tout cas, 2017, je compte passer sur un deuxième bien. J’espère un immeuble de rapport. Donc voilà, je te dis à la prochaine ! Allez Ciao !